|
TRAIL DE LA CÔTE CHÂTILLONNAISE
avec l'ECRAC sortir des chemins battus
 
 
 
 

Thomas

ANNE

Antoine

Tanguy, Augustin

JULIE

30km, 1 000m de dénivelé positif, et 2h19 pour fermer la boucle du trail de Gargantua. Ça c'est le chrono du premier mais pensez à la troyenne Valérie Ferry qui, elle, a passé 4h24' sur le parcours tracé par l'équipe organisatrice. Une manifestation qui attire les superlatifs. Mais pour tous et toutes les prétendants à la ligne d'arrivée, chacun de ses 30km est synonyme d'une expérience sensorielle extravagante. Du premier au dernier, ça fait mal un TCC 21 !
 Michel GUILLET
 
 

LE BARBE BLEUE

« Ce trail me faisait de l’œil depuis son annonce dans la presse. Le dimanche, j’essaie de trouver un délassement en allant courir en forêt. Et puis je me suis dit pourquoi pas débuter en compétition par une course « plaisir », pourquoi pas dans mon pays châtillonnais. Parcourir le paysage tellement varié et diversifié des alentours de Massingy, ça m'attirait, il aurait été dommage de se priver. J'ai donc décidé de participer au trail Barbe Bleue et ses 8 kilomètres... malgré mon appréhension et avant d'affronter ses 280 mètres de dénivelé. »
 
Anonyme dans le peloton des 100 participants massés au départ du 8km, cette jeune châtillonnaise résumait bien, l'état d'esprit qui animait les organisateurs lorsque ces derniers ont pris l'initiative d'ajouter cette nouvelle épreuve au programme du TCC 21.
Mais le plaisir n'exclut pas la qualité ! C'est ainsi qu'un jeune cadet a fait montre de son énorme potentiel en s'imposant à tous malgré la résistance du cycliste châtillonnais Pierre-Charles Dugarreau.
C'est aussi la course qu'a choisi Franck Ratton, le « prof » d'EPS du lycée Désiré Nisard, pour préparer ses élèves aux joutes des compétitions VTT. De ce fait a-t-on pu assister aux victoires d'Honorine Sulliot-Malot chez les juniors et d'Angélina Barthélémy, en cadette... sans oublier la deuxième place de Robin Garcia (catégorie juniors masculins).
Mais certains coureurs plus confirmés avaient également choisi de participer. On révélera dans cette catégorie la première place du junior Maxime Letot de l'ECRAC avec celle du master Philippe Sereijinho, entraîneur de l'USC Venarey les Laumes.
Signalons enfin la victoire, ô combien sympathique d'Anne Satin, première féminine du classement scratch devant... sa fille Hermine quand Émilie Vion, ECRAC, s'octroie la pôle position des espoirs.

« C'est dur. C'est vraiment dur. Oui ça fait juste mal. Aux pieds, aux genoux, au dos. Au moral. Rien d'autre à déclarer. 30km dans les pattes, il faut vraiment se convaincre d'être un(e) traileur pour apprécier l'effort qu'on vient de fournir. Heureusement il fait un temps superbe ». Valérie esquisse un sourire. Mais ça n'est pas le même que celui de Thomas Paris qui s'en est allé prendre la victoire, sur la place de la mairie, 2 heures plus tôt. Sa troisième victoire consécutive...
Et ils étaient nombreux, dimanche dernier, à apprécier les dernières enjambées menant vers la mairie de Massingy. La foule était là et toujours enthousiaste, avec ambiance assurée sur la ligne d'arrivée, les embrassades. Tout ça est très fort. Sûr qu'on ouvrira le champagne et le crémant de Bourgogne !
Oui, ils, elles l'ont fait. A les compter : près de 500, des jeunes, des très jeunes ou des personnes moins pimpantes auront pris le départ des différentes épreuves inscrites au programme de la journée.
Défilent quelques images de la journée : Le trio de tête longtemps resté collé à la foulée de Thomas futur vainqueur du Gargantua, avec un autre dijonnais, Alexis Darceaux, très brillant, et le jeune Emile Tinguely. Las, Emile, bien connu des coureurs de la foulée châtillonnaise allait connaître les pires difficultés sur la fin du tracé et céder sa place sur le podium à l'aubois Ambroise Bonfils. D'autres flashes... Franck Sourd le meilleur vétéran, presque facile... 
Pierre Coz, le coureur de l'ECRAC bien placé, 12ème. Et puis l'attente, la première féminine, va-t-elle arriver bientôt ? La voilà ! Son nom ? Nathalie Godard qui nous vient de Saint Florentin. Thomas lui a déjà remis son survêtement depuis longtemps...
Arrive alors le 15km, le trail du Chat botté. On connaissait le vainqueur depuis le début. C'est juste la quatrième fois qu'Antoine Comparot participe... pour sa quatrième victoire. Et le parisien Guillaume Maldonado eut beau faire, il termine second à un peu plus d'une minute de son vainqueur.
Derrière, on s'en souvient, les Cyril Gautheron (Aix en Othe) et autre Carlos Lopes (Semur) allaient se satisfaire de leurs places de meilleurs masters quand les cyclistes Geoffrey Chevalier et Léo Plassard démontraient toute la qualité de leur préparation. Tiens, Simon Toulouse arrive ! 10ème... pas mal pour cet (déjà) ancien coureur de l'ECRAC, champion départemental de cross-country.
 
Dites, ils sont vraiment forts les élèves du Lycée Désiré Nisard et la première place de Paul Gillon chez les juniors est là pour en témoigner.
Une nouvelle image s'offre à nous, tout aussi sympathique ; celle de Julie Maurage (Arnay) et de Justine Taurel en terminant main dans la main sans vouloir se disputer vraiment la victoire chez féminines, toutes heureuses d'avoir surmonté, ensemble, les difficultés du tracé.

ils ont dit :

Hubert Brigand (Maire de Châtillon) : « C'est avec plaisir que j'assiste à cette superbe manifestation. Il faut remercier comme il se doit les organisateurs. J'ai pu constater par moi-même leurs efforts au cœur de Massingy mais aussi dans la forêt, la campagne environnante. C'est impressionnant ! »
Yves Lejour (Maire-adjoint sports Châtillon) : « Les conditions atmosphériques sont enfin de votre côté. Ça change beaucoup de choses. Félicitations à Edwige Guegan et à toute son équipe. »
Alain Bulot (Président de la ligue de Bourgogne/Franche-Comté) : « Énorme ! Un balisage du parcours comme j'en ai rarement vu. Je suis venu en qualité de juge arbitre et je valide aisément le résultat de cette bonne organisation. »
Edwige Guegan (Présidente de l'ECRAC) : « Merci aux 70 bénévoles. Merci à vous tous ! De nombreux compliments nous ont été adressés tout au long de cette journée sportive, belle et ensoleillée ! »
Thomas Paris (vainqueur du 30km) : « C'est ma troisième victoire ici et même si vous avez changé le sens de la course je peux vous dire qu'elle est toujours aussi sélective. Je suis également toujours aussi heureux de venir partager cette belle fête avec vous. »
Julie Maurage (gagnante du 15km) : « Belle épreuve, vraiment. Je tiens à partager la victoire avec Justine Taurel, on a fait la course ensemble et on arrive ensemble. »
Caroline Jacquet (inscriptions Rando) : « 110 randonneurs c'est un beau rassemblement. Tous viennent là pour se faire plaisir et cela fonctionne apparemment. »

UN TRAIL COMME POUR LES GRANDS !

Au cœur du village de Massingy, un trail pour faire comme les grands, ouvert à tous les enfants de 6 ans voire plus jeunes. Dans les mêmes conditions que les coureurs, dossards, aires de départ et d'arrivée, sans chronométrage mais speaker et remise de médailles à tous …le Kid trail dure 8 minutes sous forme de relais. Ils étaient 16 à participer à cette animation.
Plus majeur, le trail Jumelot rassemblait les jeunes poussins/ benjamins/minimes sur un parcours de 1500m et, là, on a pu assister à la victoire d'un futur crack en la personne du minime châtillonnais Tanguy Raillard. Déjà remarquable en cross-country le coureur licencié à l'ECRAC devance son camarade de club, lui aussi promis à un brillant avenir, Augustin Duthu d'un an son cadet, pour quelques secondes.
Pleine de promesses, la victoire du benjamin Titouan Le Moing, venu de Bar sur Aube pour devancer Léopold Despret et le sprinter Nicolas Fotchuont (ECRAC) quand Thomas Faure (ECRAC) se révèle chez les poussins. Margot Ratton (Venarey) l'emporte chez les poussines.